Daniel O'Connell était un membre militant du Catholic Committee, une association crée dans les années 1790 pour défendre les droits de la communauté catholique. Il convaint dès 1808-1810 une proportion non négligeable du clergé que le combat pour l'émancipation catholique n'était qu'une arme de la lutte politique pour la défense de la nation.

L'élection

En 1828, dans le but de "promouvoir la cause des catholiques et de la liberté universelle", O'Connell se présenta à l'élection législative pour le comté de Clare et fut élu à une écrasante majorité. Westminster n'avait plus le choix : en 1829, l'Acte d'Emancipation abrogea toute loi visant à exclure les catholiques du Parlement et de divers emplois. Grande victoire en apparence, cette loi avait été conçue pour être limitée dans son application. Ainsi la franchise électorale fut-elle relevée et nombre de paysans, ceux qui avaient contribué à l'élection de O'Connell, perdirent leur droit de vote. La base électorale du front catholique militant étant minée, la menace de l'émancipation recula pour les grands propriétaires fonciers.

Dans les autres rubriques

Histoire de l'Irlande