Depuis le début du XVIIe siècle jusqu'à l'établissement de l'Etat Libre d'Irlande en 1921-1922, plus de sept millions de personnes ont quitté l'Irlande pour le Nord de l'Amérique. Nombreux parmi ces migrants étaient protestants.

La Grande Famine

La période de Grande Famine qui sévit de 1845-1848, est considerée comme la plus grande catastrophe de l'histoire irlandaise. Le déclencheur de la famine a été la maladie du mildiou qui détruisit les récoltes, ne laissant plus à la population, sans ressource, que le choix entre l'émigration ou la mort. Le nombre de victimes au cours de ces quatre années est selon les estimations de 700 000 à 1 500 000 hommes. Environ 1 million de personnes émigrèrent vers les Etats-Unis ou l' Angleterre.En 1850, l'Irlande a perdu la moitié de sa population. Entre 1841 et 1925, le taux d'émigration vers les Etats-Unis s'éleve à près de cinq millions de personnes, 70 000 vont vers le Canada et non moins de 40 000 personnes se dirrigent vers l'Australie. L'Irlande devient le seul pays européen dont la population faiblit dans les années précédant la Première Guerre Mondiale.

Emigration après l'indépendance

Le flux d'émigration se ralentit considérablement au début des années1930 lorsque la Grande Dépression causée par le Crash deWall Street frappa l'Irlande. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, durant laquelle l'Etat libre irlandais déclare sa neutralité, près de 100 000 personnes essentiellement, des hommes émigrent vers la Grande-Bretagne et trouvent des emplois de manoeuvres en bâtiment ou ouvriers d'usine de munitions.

L'émigration d'Après-Guerre

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, l'Irlande manifeste de grandes difficultés à se relever; les occasions de travailler se font rares, les salaires sont bas et le style de vie reste aussi pauvre qu'il a été avant la guerre. Poussés par l'espoir de trouver un avenir meilleur, fermiers,industriels et jeunes gens prennent la route, essentiellement pour la Grande-Bretagne. En 1961, la république d'Irlande perd 5% de sa population. Cependant, grâce au plan de restructuration nommé "Programme d'expension économique, mis en place par le Premier Ministre Sean Lemass, en1966, la population s'accroît rapidement. Le gouvernement instaure des avantages financiers qui tentent inévitablement les Irlandais à emprunter. Ils réussissent, de ce fait à se construire un niveau de vie des plus correct. Mais chacun sait que les bonnes choses ne durent pas. La population se plonge très vite dans un endettement difficile à pallier. L'Irlande connait à nouveau une période de dépression qui, à la fin des années 1980, se traduit par une remontée du taux d'émigration: 30 000 personnes quittent la République.

Dans les autres rubriques

Histoire de l'Irlande